Dieu, ma mère et moi

Entre fable absurde à la Buñuel et conte philosophique façon Italo Calvino

Première

Dieu, ma mère et moi

De Federico Veiroj

Gonzalo Tamayo, madrilène d’une trentaine d’années, poursuit toujours ses études de philosophie, sans grande conviction. Au tournant de sa vie d’adulte, Gonzalo pense qu’un obstacle entrave son aspiration à réinventer sa vie : on ne lui a jamais demandé son consentement pour être baptisé ! Il décide donc d’apostasier et entreprend des démarches pour être radié des livres de l’Eglise. Il voit dans cette rupture radicale la fin de ses tourments et de son attachement à sa mère. Il entre alors dans une course folle, de prélat en cardinal, entraînant dans son sillage un doux chaos. A travers cette quête irraisonnée aux yeux de tous, il revisite son passé et est envahi par de drôles de visions. Va-t-il accéder à sa liberté ?

Langue
V.O sous titrée français
Genre
Comédie
Pays
Espagne
Année
2016
Réalisateur
Federico Veiroj
Acteurs
Álvaro Ogalla, Marta Larralde, Bárbara Lennie
Durée
80 Minutes

Ces films peuvent aussi vous intéresser

Ckshocgpdyy0izgbkqov

Perfect Mothers

Drame
de Anne Fontaine
Nrfv7ywblxuh356ovjj6

Mother and Child

Drame
de Rodrigo Garcia
M7of9be6uhstngjoqpf8

Still Walking

Drame
de Hirokazu Kore-eda